InfoSbor.com Page d'accueil → Les dirigeants mondiaux conviennent d'arrêter la déforestation et de réduire les émissions de méthane

Les dirigeants mondiaux conviennent d'arrêter la déforestation et de réduire les émissions de méthane

(Attention! Ce texte a été traduit par un traducteur inexpérimenté.
Des erreurs sont possibles.
La source de l'information est ici : www.theguardian.com)

L'accord historique de la Cop26 engage les pays à réduire les causes profondes des émissions de CO2. Plus la "fin" de l'avocat


Boris Johnson présentera l'accord sur la déforestation lors d'un événement auquel le président américain Joe Biden a assisté mardi.
La photo: Michael Mayhew/Sportsphoto/Allstar

Les dirigeants mondiaux ont convenu d'un accord pour arrêter et inverser la déforestation mondiale au cours de la prochaine décennie dans le cadre d'un programme de plusieurs milliards de dollars pour lutter contre les émissions anthropiques de gaz à effet de serre.

Xi Jinping, Jair Bolsonaro et Joe Biden font partie des dirigeants qui s'engageront à protéger de vastes territoires aujourd'hui lors de la Cop26 à Glasgow.

Pendant ce temps, Biden tentera de mettre en valeur sa "réputation verte" en présentant un plan d'action pour contrôler le méthane comme le moyen le plus efficace de faire face à la crise climatique à court terme.

Menant une alliance de 90 pays, dont pour la première fois le Brésil, il dévoilera aujourd'hui de nouvelles mesures réglementaires pour limiter les émissions mondiales de méthane de 30 % par rapport aux niveaux de 2020 d'ici la fin de la décennie.

  • Les principaux producteurs et consommateurs de produits de déforestation, dont l'Indonésie, la Chine et le Brésil, ont inclus leurs noms dans l'événement, qui vise à réduire la deuxième source d'émissions de gaz à effet de serre.
  • Les propositions détaillées des États-Unis sur le méthane pourraient s'avérer être l'un des succès durables de la Cop26 à Glasgow, où Biden annoncera son plan d'action.
  • Lundi, Biden a appelé les autres dirigeants mondiaux à passer à l'énergie propre et a promis que les États-Unis « donneraient l'exemple ».

La Californie a légalisé l'herbe il y a cinq ans. Pourquoi le marché illégal continue-t-il de prospérer ?


Les électeurs californiens ont approuvé l'initiative de vote sur la légalisation du cannabis en 2016.
La photo: Richard Vogel/AP

Cinq ans après la légalisation du cannabis, la Californie regorge de signes d'une industrie clairement en plein essor.

Mais derrière la façade flamboyante, la légalisation de la production d'herbes reste loin du secteur respectueux des lois et prospère le plus espéré. En fait, c'est le bordel.

La loi, par un vote des électeurs, a été adoptée en novembre 2016, légalisant ainsi la marijuana à des fins récréatives. Mais aujourd'hui, l'écrasante majorité du marché reste souterraine - environ 80 à 90 %, selon les experts.

Depuis que cette loi de 2016, connue sous le nom de Proposition 64, a donné aux municipalités le pouvoir d'interdire la marijuana comme bon leur semble, la plupart des villes et des comtés n'autorisent toujours pas la vente de cannabis, ce qui freine la croissance du marché légal.

  • Quoi d'autre contribue à la prospérité du marché illégal ? Les propriétaires d'entreprise affirment que les taxes élevées, les licences limitées et les coûts réglementaires coûteux ont rendu le marché légal inaccessible.
  • Comment les personnes autorisées à vendre du cannabis restent-elles à flot ? Pour l'instant, la seule façon pour les entreprises légales détenant une licence gouvernementale de prétendre qu'elles peuvent rester rentables est de garder un pied sur le marché illégal et sans licence.

Le sénateur républicain Josh Hawley craint que le féminisme n'ait poussé les hommes vers « la pornographie et les jeux vidéo ».


"Alors que la gauche peut célébrer ce déclin des hommes, je ne peux personnellement pas les rejoindre."
La photo: Reuters

Les efforts pour lutter contre la masculinité toxique aux États-Unis ont conduit les hommes à consommer plus de pornographie et à jouer à plus de jeux vidéo, a déclaré le sénateur du Missouri Josh Hawley dans un discours devant un groupe républicain.

S'exprimant lors de la Conférence nationale du conservatisme à Orlando, en Floride, Hawley a soulevé la question de la "masculinité", qui, selon lui, est critiquée, et a encouragé les hommes à reprendre leurs rôles masculins traditionnels.

Un partisan de Donald Trump qui est connu pour avoir levé le poing en soutien à la foule devant le Capitole américain le 6 janvier semble faire écho aux arguments avancés par des gens comme les Proud Boys, un groupe d'extrême droite qui s'oppose au féminisme et estime que les hommes sont attaqués par les élites libérales.

"Peut-on être surpris qu'après des années à se faire dire qu'ils sont le problème, que leur masculinité est le problème, de plus en plus d'hommes partent pour une enclave d'oisiveté, de pornographie et de jeux vidéo ?" dit Hawley.

  • Hawley n'a pas cité de sources pour confirmer que les hommes sont plus susceptibles de regarder de la pornographie. Cependant, lundi, son discours a été republié par le fédéraliste de droite.
  • Hawley, le fils d'un banquier, a fréquenté une école privée avant d'étudier à Stanford et Yale. Compte tenu de sa biographie, il a été surpris à plusieurs reprises de gronder l'élite et de prétendre parler au nom de tous les hommes.

Dans d'autres nouvelles ...


Un photojournaliste pose son appareil photo au sol pour protester contre le meurtre de son collègue Cardoso à Acapulco.
La photo: David Guzman/EPA

  • Des journalistes mexicains ont exprimé leur consternation après que deux reporters chevronnés aient été attaqués à leur domicile en moins de 24 heures, portant le nombre de morts parmi les professionnels des médias à neuf cette année, déjà plus que les huit décès enregistrés en 2020.
  • L'informatrice de Facebook, Frances Haugen, a lancé l'appel le plus ferme à Mark Zuckerberg pour qu'il démissionne de son poste de PDG de son empire des médias sociaux, affirmant que les entreprises se porteraient mieux avec un leader axé sur la sécurité des utilisateurs.

Statistiques du jour : près d'un républicain sur trois déclare que la violence peut être nécessaire pour « sauver » les États-Unis


Monument de la paix entouré d'échafaudages sur la façade ouest du Capitole des États-Unis.
La photo: Michael Reynolds/EPA

Selon le sondage, près d'un tiers des républicains estiment que la violence peut être nécessaire pour "sauver" les Etats-Unis. Des chercheurs du Public Religion Research Institute à but non lucratif ont découvert que 30 % des républicains étaient d'accord avec la déclaration : « Puisque les choses sont allées si loin, les vrais patriotes américains pourraient devoir recourir à la violence pour sauver notre pays. Parmi les Américains qui pensent que l'élection de 2020 a été "volée" à Donald Trump, ce qui n'était pas le cas, 39% pensent que la violence peut être nécessaire.

À ne pas manquer : les sentiments de l'acte II ! Rencontrez des gens qui ont atteint leur apogée de leur forme sportive - après 50 ans


Rich Jones lors de sa course matinale à York. Il y a deux ans, à l'âge de 54 ans, il était gravement en surpoids. Maintenant, il est en forme et est devenu plus confiant. "Cela a changé ma façon de penser à moi-même."
La photo: Gary Calton/The Guardian

Quelle combinaison de facteurs fait que quelqu'un a du mal à s'entraîner au gymnase, à devenir un marathonien ou à marcher quelques kilomètres par jour après l'âge de 50 ans ? La motivation est difficile et les gens sont différents, mais le fait que la mortalité vous mord les talons, l'anxiété de l'âge mûr et, avec elle, le désir de repenser, ainsi que la transition d'une parentalité active ou d'un travail à temps plein, peuvent tous y contribuer. Parfois, une anxiété mineure se transforme progressivement en un sentiment d'urgence. « J'avais le sentiment que si je ne faisais pas quelque chose rapidement, il serait trop tard », déclare Rich Jones.

Surveillance du climat : pourquoi les chefs abandonnent les avocats


Il faut parfois 320 litres d'eau pour faire pousser un avocat.
La photo: mapodile/Getty Images

D'une part, ils sont délicieusement crémeux, polyvalents et parfaits pour Instagram. D'un autre côté, ils ont une empreinte carbone énorme, chacun nécessite 320 litres d'eau pour pousser, et « ils sont si demandés à l'échelle mondiale qu'ils ne sont plus accessibles aux peuples autochtones des régions dans lesquelles ils ont grandi », a déclaré Thomasina Myers, co-fondatrice du réseau mexicain restaurants Wahaca. Maintenant, comme d'autres chefs, Myers a créé une alternative : un plat vibrant et vert à base de guacamole à base de haricots, de piment vert, de citron vert et de coriandre.

...


Lire la suite ici :

  • Source d'information : www.theguardian.com (mardi 2 novembre 2021)
  • Auteur de la source : Nicola Slawson
  • Direction de la traduction : anglais > français
  • Qualité de la traduction : médiocre (j'apprends à traduire des textes)
  • Date de publication de la traduction : novembre 2021


© Copyright
AntonInfo.com | InfoSbor.com