InfoSbor.com Page d'accueil → Des chercheurs fabriquent des "gilets haute visibilité" pour suivre le comportement des abeilles

Des chercheurs fabriquent des "gilets haute visibilité" pour suivre le comportement des abeilles

(Attention! Ce texte a été traduit par un traducteur inexpérimenté.
Des erreurs sont possibles.
La source de l'information est ici : britishecologicalsociety.org)

Une équipe de chercheurs de l'Université de Sheffield et du Bumblebee Conservation Trust a essayé de nouvelles façons peu coûteuses de surveiller les espèces d'abeilles au Royaume-Uni en les habillant de gilets réfléchissants haute visibilité. Cette nouvelle étude sera présentée au festival virtuel d'écologie de la British Ecological Society.


Un bourdon à queue jaune portant un gilet haute visibilité.
Photo : Michael Smith

Les chercheurs ont attaché des étiquettes réfléchissantes à sept espèces d'abeilles sauvages et à des sous-espèces de bourdons britanniques développées commercialement. Le comportement de diverses abeilles à la recherche de nourriture et les trajectoires de vol tridimensionnelles des abeilles ont ensuite été suivis à l'aide de l'interface Web d'un système de suivi en temps réel spécialement conçu.

Le suivi des abeilles dans la nature est un élément important de la compréhension de leur écologie, permettant aux scientifiques de déterminer leur comportement de recherche de nourriture et de navigation, ainsi que leurs préférences de nidification.

Le suivi des populations d'abeilles est actuellement très difficile et coûteux. Les techniques couramment utilisées telles que les radars harmoniques ciblent des espèces plus grandes telles que les bourdons qui sont suffisamment gros pour supporter le poids de l'étiquette radar. Ainsi, il existe plusieurs inconnues concernant le comportement des espèces d'abeilles plus petites au Royaume-Uni.

Michael Smith, auteur principal et informaticien à l'Université de Sheffield, a déclaré : « Trouver une abeille est difficile, et trouver des nids d'abeilles sauvages en premier lieu est extrêmement difficile et prend du temps, en particulier pour les espèces plus rares ou moins connues. permettra de les trouver beaucoup plus facilement, grâce à une approche pratique de ces études. »

Le système a réussi à surveiller sept espèces sauvages (plus de 100 individus) dans deux sites de terrain au Royaume-Uni, y compris un site de fleurs sauvages à l'Université de Sheffield. C'était le cas pour les petites espèces comme les abeilles mellifères et les abeilles coupeuses de feuilles solitaires. Le système de suivi pouvait détecter les abeilles jusqu'à 40 mètres de distance, et les balises étaient encore détectables une semaine après le déploiement. L'étiquette réfléchissante réelle est fabriquée à partir du même tissu que les gilets de vélo haute visibilité.


Les abeilles ont été détectées par le système en moins de 44 minutes.
Photo : Michael Smith

Les matériaux réfléchissants tels que les vestes haute visibilité sont utiles car lorsque la lumière les frappe, elle est réfléchie vers la source. Ainsi, les chercheurs ont utilisé un appareil photo flash pour photographier une abeille, et l'abeille dans un gilet réfléchissant ressemble à un petit point lumineux.


Le gilet a un petit rebord qui vous permet de détecter les abeilles à la fois de côté et de devant.
Photo : Michael Smith

Michael Smith a déclaré à propos du test pilote : « Nous avons trouvé de manière inattendue un de nos bourdons à une hauteur de plusieurs mètres dans un pin à proximité, à environ 33 mètres du système de suivi. Ce n'est pas là où nous regarderions normalement, supprimant certains préjugés humains et motivant le système à réobserver. »

Mis à part leur longévité, les chercheurs n'ont trouvé aucune différence significative dans la durée de la recherche de nourriture ou le nombre de fleurs visitées entre les individus marqués et non marqués. Ces résultats suggèrent que de telles techniques peuvent être utilisées pour surveiller en toute sécurité les abeilles tout au long de leur vie.

Les abeilles ont été capturées avec un filet et transférées dans un pot de marquage des reines, couramment utilisé par les apiculteurs, puis immobilisées à l'air froid, ce qui leur a permis d'être étiquetées en toute sécurité et de manière non invasive.

Le système de suivi est construit à partir de composants peu coûteux et se compose d'un appareil photo avec un obturateur global, d'un flash et d'un ordinateur Raspberry Pi. L'obturateur électronique permet des vitesses d'obturation très rapides, ce qui permet d'éclairer la scène avec la lumière d'un flash plutôt que du soleil.


Système de pistage.
Construit et photographié par Michael Smith

Un modèle d'apprentissage automatique a été formé pour détecter automatiquement une balise dans un cadre d'une image et apprendre la différence entre de vraies balises et divers faux positifs. L'ensemble du système peut alors détecter l'apparition d'une abeille dans le champ de vision de la caméra en temps réel, ou éliminer les faux positifs comme un morceau de pollen. À l'aide d'un système capable de détecter les abeilles en temps réel, les chercheurs peuvent rechercher manuellement une abeille et confirmer si le système de suivi a correctement détecté une vraie abeille et déterminer quel individu a été trouvé.

Richard Comont, directeur scientifique du Bumblebee Conservation Trust, a déclaré : « Être capable de suivre les abeilles des zones d'alimentation faciles à trouver aux nids difficiles à atteindre nous donne la possibilité de trouver plus de nids. Cela signifie qu'il est beaucoup plus facile d'établir des exigences pour le site de nidification, qui peuvent être prises en compte lors de la conservation ».

Il y a aussi quelques améliorations inachevées qui amélioreront cette méthode. La portée de l'objectif photo est limitée par la ligne de mire et 40 m lors de l'utilisation d'un objectif grand angle et d'un flash par défaut. Dans le prototype actuel, les abeilles marquées apparaissent comme des points blancs identiques.

Ce travail est une réalisation importante, a déclaré Richard Komontz : « Nous savons actuellement très peu de choses sur la vie domestique des abeilles loin des colonies captives dans les laboratoires - une énorme omission pour ce groupe en déclin. »

Les recherches supplémentaires du groupe incluront l'utilisation d'un système de suivi pour trouver de nouveaux nids et la formation du modèle à reconnaître entre les filtres de couleur sur les étiquettes réfléchissantes, ce qui permettra d'identifier à distance les abeilles étiquetées. Le faible coût des systèmes de suivi comme celui-ci pourrait étendre la surveillance automatisée des pollinisateurs pour combler les lacunes dans les données.


Lire la suite ici :

Source d'information : britishecologicalsociety.org (18 décembre 2020)
Auteur de la source : Service de presse BES
Direction de la traduction : anglais > français
Qualité de la traduction : médiocre (j'apprends à traduire des textes)
Date de publication de la traduction : novembre 2021



© Copyright
AntonInfo.com | InfoSbor.com